Guide pour se soigner par des procédés alternatifs à la médecine classique

On a l’habitude de prendre des pilules ou des traitements médicaux, lorsqu’on est malade. Et pourtant, il existe d’autres manières de se soigner. C’est ce qu’on appelle notamment les médecines alternatives ou encore les médecines douces. Ces dernières se différencient de la médecine conventionnelle, du fait de leurs procédés qui sont plus naturels et moins agressifs. Voici notamment 3 exemples de médecines alternatives, des plus pratiquées actuellement.

L’acupuncture : une médecine chinoise à base d’aiguilles

Même si le processus de guérison est plus lent en médecine alternative, elle s’avère tout de même efficace. C’est pourquoi, de plus en plus de personnes se tournent vers celle-ci et préfèrent avoir confiance en la médecine alternative. Parmi les meilleures en la matière, se trouve notamment l’acupuncture.

L’acupuncture est une médecine traditionnelle chinoise, apparue vers l’an 2000 avant Jésus-Christ. Elle a pour principal objectif de retrouver l’énergie vitale du corps ainsi que l’équilibre énergétique. Selon les pratiquants, notre corps est composé de deux composants opposés : le Yin et le Yang. Pour rester en bonne santé, il faudra donc savoir les équilibrer et les stabiliser. Pour ce faire, on va utiliser une sorte d’aiguille qui sera insérée sur les zones cible du corps, situées sur le long des méridiens.

L’acupuncture est une médecine chinoise aux nombreuses vertus. Elle permet à la fois de prévenir des maladies, d’éliminer le stress, de faciliter la digestion et d’apaiser les douleurs au niveau du cerveau. Elle procure aussi de nombreux avantages au niveau de la sexualité comme le soulagement des règles douloureuses, la lutte contre l’infertilité ou les problèmes d’érection.

La naturopathie : une médecine douce qui privilégie les produits naturels

La naturopathie est aussi une autre médecine traditionnelle, qui peut suppléer à la médecine classique. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une thérapie utilisant des moyens naturels.

La terre est remplie de plantes et d’éléments naturels favorables pour le corps. En connaissant leurs bienfaits et leur utilisation, on pourrait bien éviter de nombreuses maladies. C’est le but des naturopathes : favoriser l’usage des éléments naturels pour rester en bonne santé.

La naturopathie se repose sur 4 piliers fondamentaux. Tout d’abord, il faut connaître la cause de la maladie ou du mal-être (la naturopathie traite aussi les problèmes d’autres psychologiques ou spirituels.). C’est à partir de cette cause, qu’on pourra en déduire la meilleure solution à appliquer. Ensuite, il faut puiser la guérison au fin fond de soi. Selon cette pratique, notre corps a une capacité d’auto-guérison. Il a une force intérieure qui lui permet de retrouver la vitalité et ainsi de rester en bonne santé. Il faut donc réveiller cette force en soi, en s’adonnant à la thérapie et à la connexion avec la nature. Le troisième pilier est notamment le traitement de la cause. Le naturopathe ne se limite pas à soulager les symptômes, mais surtout à guérir la cause principale qui a engendré ces symptômes. Enfin, le naturopathe va enseigner au patient les bonnes règles de vie et d’hygiène naturelle à adopter. Cela concerne aussi bien le domaine de la nutrition, des exercices physiques que de la gestion du mental.

Le monde yogique : une médecine douce basée sur la relaxation

Pour terminer, il est également possible de prévenir ou guérir des maladies, à partir des techniques de relaxation. Il en existe une bonne quantité, dont le yoga, la méditation ou la sophrologie. Le yoga est un ensemble de postures et d’exercices d’étirement, visant à retrouver le bien-être et la sérénité.

Quant à la méditation, il s’agit d’une technique de relaxation tournée un peu plus vers la spiritualité. Avec cette pratique, on cherche plutôt à se reconnecter avec son être intérieur et à résoudre les problèmes avec sa force intérieure.

Enfin, la sophrologie est une technique de respiration. Elle a pour but de retrouver la détente et la paix. C’est notamment une pratique efficace pour éviter le stress et l’anxiété.

Soigner la spasmophilie grâce la médecine douce
Quand faut-il aller voir un chiropracteur ?