Le test de Beck : outil premier pour déterminer la gravité d’une dépression

Les médecins ont plusieurs recours pour déterminer le degré de gravité de la dépression de ses patients. Et c’est ensuite qu’ils pourront donner le traitement idéal pour aider la personne dépressive. Parmi ces recours, le test de Beck fait partie des tests les plus pratiqués. Mais c’est quoi un test de Beck ? Que faire si l’on est une personne dépressive ? Et quelles sont les échelles à considérer si l’on fait un test Beck ?

Qu’est-ce qu’on entend par test de Beck ?

Le test de beck est un test découvert en 1961 et il a connu une amélioration successive en 1971 pour obtenir IDB I et en 1996 pour l’IDB II. Ce test porte le nom de son auteur et on peut le pratiquer sur des adolescents ou des adultes. Ce test a été mis au point pour répondre aux différents critères de dépression actualisés DSM – IV. On peut donc en conclure que le test de Beck ou bien l’inventaire de dépression de Beck (IDB) est un test qui permet de déterminer la gravité de la dépression du patient et de plus, c’est le test le plus pratiqué actuellement. Ce test est surtout recommandé par les personnes comme les médecins et les psychologues. La dépression est en quelques sortes la majorité des causes du suicide, c’est pourquoi, dès que l’on constate chez une personne le signe de dépression, il ne faut surtout pas négliger sa prise en soin avant que cela ne s’aggrave. Vous pouvez alors contacter un psychologue et faire un test de beck dépression. Pour plus d’informations, consultez qui a inventé le test de Beck ?

Que faire alors si on est en dépression ?

En général, quand une personne est en dépression, elle n’est pas du tout conscient de son cas. Ce sont surtout les personnes de l’extérieure qui peuvent la remarquer. Mais en tout cas, si vous constatez quelques changements dans votre vie, il fait déjà penser à l’idée que vous faites peut-être une dépression. Pour confirmer alors votre cas, il vaut mieux directement aller chez le médecin ou bien voir un psychologue. Si vous avez envie de pratique un test beck dépression ou bien dépression sévère test, il faut que vous cherchiez un spécialiste qui vous prescrira le test. Une fois que vous l’avez trouvé, vous allez faire un entretien qui lui permettra de vous diagnostiquer. Et c’est par la suite qu’il vous proposera l’item qui répond à votre problème.

Quelles sont les échelles à considérer si on fait un test de Beck ?

En général, il y a plusieurs sortes de tests qui permettent de mesurer la dépression chez les patients. Mais pour le cas du test de Beck, il y a 21 items à considérer selon l’apparition des symptômes de dépression chez la personne. Normalement, si une personne est en dépression, vous constaterez des comportements d’irritabilité, d’agression, de culpabilités et des problèmes physiques. On catégorise alors ses items en 3 versions : l’IDB original, l’IDB-IA et L’IDB_II. Pour ces trois inventaires de dépression, Beck, si la patiente se trouve dans une échelle de dépression de beck de 0 à 10, peut aller même plus pour l’IDB-II, on en conclut que la dépression est encore mineure. Si elle est entre 10 à 20, c’est une dépression légère. De 20 à 30, on est face à une personne ayant une dépression modérée. Et quand le résultat du test est entre 30 à 63, on en conclut que la dépression est sévère. Pour faire ce genre de test, vous n’aurez besoin que de votre stylo et le questionnaire de beck à compléter. Et il vous faudra 5 à 15 minutes pour le compléter, cela ne va pas donc trop occuper votre temps. Et il peut se faire par interview ou autoadministration.

Tout le monde peut-il hypnotiser ou être hypnotisé ?
Comment reconnaître une « bonne » formation à l’hypnose ?